Franck Capra, 1958 : le réchauffement climatique est un risque

En 1958 Franck Capra réalise un film pédagogique tout public sur le fonctionnement de la biosphère, en particulier du climat. Il fait un état des lieux sur les connaissances scientifiques de l’époque concernant la circulation des vents, l’origine des orages, des cyclones, le cycle de l’eau…

Le film se termine en posant cette question qui nous inquiète aujourd’hui et dont la réponse ne fait plus mystère : l’humanité est-elle capable de perturber le climat par son action ?

Les estimations sur la montée des eaux sont sans doute excessives (en tout cas pour des échéances de l’ordre du siècle), nous pourrons ne pas adhérer au discours théologique ou à la naïveté de la conclusion (que les hommes aient été créés pour trouver l’harmonie entre eux et avec la nature), mais l’annonce du réchauffement climatique est là et parfaitement claire.

Extrait des dialogues :

« Even now, man may be unwittingly changing the world’s climate through the waste products of its civilization. Due to our releases in factories and automobiles every year of more than six billion tons of carbon dioxide, which helps the air absorb heat from the sun, our atmosphere may be getting warmer. »

« Well, it’s been calculated a few degrees rise in the Earth’s temperature would melt the polar ice caps. And if this happens, an inland sea would fill a good portion of the Mississippi valley. Tourists in glass bottom boats would be viewing the drowned towers of Miami through 150 feet of tropical water. For in weather, we’re not only dealing with forces of a far greater variety than even the atomic physicist encounters, but with life itself. »

Le site ClimateProgress, évoquant le film de Franck Capra, publie un extrait du magazine Time de 1953 :

Back in May 1953, Time magazine reported on Plass’s work in an article titled “Invisible Blanket,” which ends, “for centuries to come, if man’s industrial growth continues, the earth’s climate will continue to grow warmer.”:

greenhouse_effect

Intégralité du film en suivant ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*