Soutenez la résolution sur la résilience alimentaire des territoires

Une proposition de résolution sur la résilience alimentaire et la sécurité nationale sera débattue au Sénat le 12 décembre prochain. Cette proposition vise à alerter le gouvernement sur le risque majeur que constitue la dissociation entre les territoires où sont produits les aliments et les territoires où ils sont consommés. Elle l’appelle à prendre en compte ce risque dans la loi et dans les plans de gestion des risques. Elle s’appuie sur le rapport de Stéphane Linou, « Résilience alimentaire et sécurité nationale », qui met en perspective l’approvisionnement alimentaire actuel et les divers risques d’effondrements.

Adrastia vous invite à soutenir cette proposition de résolution en écrivant à votre sénateur ou sénatrice avant le 10 décembre 2019. Nous vous proposons ci-dessous un modèle de lettre, que vous pouvez adapter à votre convenance, et nous vous suggérons de la personnaliser en ajoutant des éléments concrets sur votre département ou région.

Vous pouvez trouver le nom et l’adresse de votre sénatrice ou sénateur sur le site du Sénat : http://www.senat.fr/senateurs/sencir.html

Il est préférable de faire un courrier postal (en indiquant le nom du sénateur, suivi de l’adresse « Casier de la Poste, 15 rue de Vaugirard, 75291 Paris Cedex 06 ») car il aura plus de chances d’être lu, mais à défaut vous pouvez envoyer un courrier électronique.

Modèle de lettre

Nom et adresse de l’expéditeur, date d’envoi

Madame la sénatrice/Monsieur le sénateur,

Aujourd’hui, la production alimentaire et la consommation sont largement dissociées : la majorité des aliments consommés a parcouru des dizaines ou des centaines de kilomètres depuis le lieu de production. Nos territoires, même ruraux, sont sous la perfusion des camions et de la grande distribution pour leur alimentation.

Il s’agit là d’une importante vulnérabilité de notre nation, créant un risque systémique majeur s’il survenait des événements graves entraînant la rupture des chaînes d’approvisionnement. Or, les plans de gestion des risques de type ORSEC ne sont pas du tout adaptés à ce type de risque, qu’ils ne prennent pas en compte. De nombreux rapports d’information sénatoriaux s’accordent à dire qu’il y a urgence à adapter notre système de production et de consommation aux chocs à venir, notamment ceux liés au changement climatique.

La proposition de résolution Résilience alimentaire des territoires et sécurité nationale (no 588), déposée par madame la sénatrice Françoise Laborde et vingt-deux autres sénateurs, vise à alerter l’exécutif sur l’importance de la territorialisation de la production, de la transformation et de la distribution alimentaire, ainsi que sur la préparation des populations. Elle souligne l’urgence de rénover les dispositifs de sécurité civile pour y intégrer la résilience alimentaire des territoires et appelle le gouvernement à considérer l’alimentation, et notamment le foncier agricole nourricier, comme un secteur d’activité d’importance vitale. Garantir les conditions d’un niveau minimum de sécurité et d’approvisionnement alimentaire est un devoir pour les autorités publiques qui doivent être en mesure d’assurer une chaîne résiliente, allant du foncier agricole nourricier au consommateur.

En tant que citoyen(ne) du département de ………, je partage entièrement ces préoccupations et j’estime nécessaire de mettre l’accent sur la territorialisation de la production alimentaire et de renforcer les capacités d’anticipation et de prévention des pénuries et de troubles à l’ordre public. Aussi, je vous demande de bien vouloir soutenir cette proposition de résolution lorsqu’elle sera présentée en séance, le 12 décembre après-midi.

Veuillez agréer, Madame/Monsieur, l’expression de ma haute considération.

Signature

12 comments on “Soutenez la résolution sur la résilience alimentaire des territoires”

  1. Avatar Jean-Pierre Milone dit :

    Entièrement d’accord à 100 %

  2. Avatar Peigné dit :

    Proteger la terre nourricière, c’est avant tout revenir à un urbanisme raisonnable soit des villes qui croissent avec des maisons de villes et les bourgs avec des maisons de bourg…

  3. Avatar Marco dit :

    Fait par lettre manuscrite pour les 2 élus du Tarn !

  4. Avatar Alfred "l'écossais" dit :

    Fait ! Par e-mail au Sénateur Christophe Priou de Saint-Nazaire.
    Merci pour votre appui vers un monde plus sobre et plus vivable.

  5. Avatar Cyril dit :

    Bonjour, dans mon départements il y a 7 sénateurs.
    Comment choisir le ou les “bon” sénateur ? Couleur politique, type de travaux parlementaires ?
    Merci

    1. Avatar Dominique Py dit :

      Bonjour,
      Idéalement, il faudrait écrire aux sept, mais si vous voulez en choisir quelques-uns et que vous ne les connaissez pas, vous pouvez effectivement regarder en fonction de leurs travaux parlementaires, des groupes auxquels ils appartiennent, celles et ceux qui seront les plus intéressés par les questions d’agriculture et d’alimentation.

  6. Avatar Casasnovas dit :

    Une évidence.
    A partager.
    A diffuser.

  7. Avatar Mireille dit :

    Porriez-vous nous indiquer qui sont les 22 sénateurs autres sénateurs qui ont proposé cette résolution ?

  8. Avatar Dominique Py dit :

    Les noms sont précisés sur le texte de la proposition de résolution. Ce sont:

    Mme Françoise LABORDE, MM. Joël LABBÉ, Guillaume ARNELL, Stéphane ARTANO, Alain BERTRAND, Henri CABANEL, Mme Maryse CARRÈRE, MM. Joseph CASTELLI, Yvon COLLIN, Jean-Pierre CORBISEZ, Mme Josiane COSTES, M. Ronan DANTEC, Mme Nathalie DELATTRE, MM. Jean-Marc GABOUTY, Éric GOLD, Jean-Noël GUÉRINI, Mme Véronique GUILLOTIN, M. Éric JEANSANNETAS, Mme Mireille JOUVE, MM. Olivier LÉONHARDT, Jean-Claude REQUIER, Jean-Yves ROUX et Raymond VALL,

  9. Avatar MARIE CLAIRE CLAIRE CONFLANT dit :

    Lettre envoyée par mail aux 7 sénateurs du 92

  10. Avatar Jonquay dit :

    Si vous ajoutez la qualité nutritionnelle de l’agriculture industrielle à la baisse, l’effondrement des espèces, l’appauvrissement des sols de cultures…il va falloir accélérer le changement de modèle non pas économique mais de survie !

  11. Avatar terre bleue dit :

    Signez et soutenez la Charte “terre nourricière” initiée par terre bleue le 17 octobre 2017. 2 % d’autonomie alimentaire dans les Alpes-Maritimes, terres agricoles bétonnées, biodiversité érodée. La souveraineté alimentaire est, au même titre que l’eau et la qualité de l’air, socle de paix. Tout est dit, non ? Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.